Matériel Atex : 6 conseils pour bien choisir ses équipements

16 décembre 2019 Actualités, Technologies

Le matériel Atex, à savoir les équipements certifiés pour les Atmosphères Explosibles, est identifiable au logo hexagonal à fond jaune : « Ex ». Ce logo réglementaire CEI* complète un marquage de conformité des appareils qu’il est essentiel de savoir déchiffrer. Pour vous aider à choisir le matériel en adéquation avec les zones Atex de vos installations, Ascom vous donne six conseils.

 * Commission Electrotechnique Internationale

1 – Identifier le type d’industrie et le type de risque

La première étape consiste à comprendre à quels types d’industrie et de risque les appareils certifiés Atex appartiennent. Dès lors, le décryptage de ces sigles est nécessaire :

  • II : désigne les industries de surface
  • I : désigne les mines grisouteuses
  • G: le matériel est utilisable en risques gaz
  • D : indique que l’équipement convient en risques poussières
  • GD : l’appareil est adapté aux deux types d’atmosphères explosibles

 

2 – Déterminer les catégories de matériel Atex

Ces catégories correspondent aux niveaux de sécurité exigés pour l’équipement en fonction des zones explosibles.

Catégories 3, 2 ou 1

Les appareils de catégories 1, 2 ou 3 sont en adéquation avec la zone 2 (gaz) et la zone 22 (les poussières). Des zones où la présence d’une atmosphère explosive est épisodique ou accidentelle (mais jamais en service normal).

Catégories 2 ou 1

Le matériel Atex convient à la zone 1 (gaz) ainsi qu’à la zone 21 (poussières). Des lieux où la présence d’une atmosphère explosive est occasionnelle et potentielle en fonctionnement normal.

Catégorie 1

Le choix de cet équipement est indiqué pour la zone 0 (gaz) et la zone 20 (poussières). Des emplacements dans lesquels la présence d’une atmosphère explosive est permanente ou pendant de longues périodes.

Catégories M1 et M2 (industrie minière)

Ces catégories désignent des équipements de très haut niveau de protection (M1) et de haut niveau de protection (M2) contre le grisou.

 

3 – Vérifier les subdivisions pour les industries de surface

 

Classés en fonction de leur sensibilité à l’inflammation, les gaz et vapeurs sont subdivisés de la manière suivante :

  • IIA : famille propane
  • IIB : famille éthylène
  • IIC : famille hydrogène

 

Classées en fonction de leur état de division (taille de particules) et de leur conductivité, les poussières sont subdivisées comme suit :

  • IIIA : particules en suspension
  • IIIB : poussières non conductrices
  • IIIC : poussières conductrices

 

4 – Contrôler la classe de température du matériel Atex

Il s’agit de la température maximale pouvant être atteinte par un équipement. Pour les poussières, la température maximale est directement indiquée. Pour les gaz et vapeurs en revanche, la classe de température est indiquée au moyen d’un code numérique commençant par T. 

  • T6: valeur maximale de +85°C
  • T5: valeur maximale de +100°C
  • T4: valeur maximale de +135°C
  • T3: valeur maximale de +200°C
  • T2: valeur maximale de +300°C
  • T1: valeur maximale de +450°C

 

5 – Vérifier le niveau de protection des équipements (EPL)

Le niveau de protection du matériel Atex est symbolisé par les lettres  « e », « d », « ia », « ib » ou « ic » ou encore « ma », « mb », « mc » etc. Ces symboles associent : une utilisation, un principe de conception, un mode de protection, une (ou des) zone(s) Atex, ainsi qu’une norme.

Citons pour exemple le téléphone mobile DECT, Ascom d81. Agréée Atex, la solution portative d’Ascom est normalisée. Ex. : ib.

 

 

Explications :

  • Utilisation : appareillages électriques associés, installation en zone sûre.
  • Principe de conception : la conception même du circuit rend impossible la formation d’arcs ou d’étincelles électriques.
  • Mode de protection : sécurité intrinsèque
  • Zones : 1 et 2 (gaz) et 21, 22 (poussières)
  • Norme : EN 60079-11

 

6 – Comprendre l’indice de protection (IP)

L’indice de protection suivi de deux chiffres, définit le degré de protection du matériel Atex apporté par l’enveloppe extérieure. Le premier chiffre correspond à la protection contre l’entrée de corps solides. Le second chiffre indique le degré de protection de l’appareil contre les corps liquides.

Reprenons l’exemple du mobile DECT Ascom d81 certifié par l’indice de protection : IP 65.

  • Le chiffre 6 indique une totale protection contre les poussières.
  • Le chiffre 5 indique une protection contre les jets d’eau de toutes les directions.

Pour vos sites à hauts risques, Ascom a conçu du matériel ATEX sur-mesure de communication DECT et de radiomessagerie. Adaptées aux milieux hostiles, nos solutions portatives offrent une étanchéité à la poussière et aux projections de liquides, ainsi qu’une résistance aux chocs (norme IEC 68-2-32). Pour en savoir plus, contactez-nous.

 

 

 

Nos articles similaires